Nos projets pour la période 2014 - 2020

 

Nous discutons depuis plusieurs mois avec des citoyens et des acteurs de la vie dioise pour élaborer un projet pour Die. Vous le trouverez ci-dessous, ou classé par thématiques dans les onglets sur le côté. N’hésitez pas à nous questionner en passant par la page « Contact ».

 

Quatre grands axes se dégagent de notre réflexion. Vous les trouverez sur ce site au travers de toutes les pages :

 

  • Renouer et faire vivre des relations fortes entre les élus et les citoyens, les associations et les acteurs : création de commissions extra-municipales ;

  • Donner la priorité à l’emploi et à l’activité : investir dans des projets pour répondre aux enjeux sociaux, économiques et environnementaux d’aujourd’hui et de demain.

  • Maintenir et développer les services publics locaux indispensables au quotidien et à l’attractivité du Diois : faire valoir le principe de l’ « exception géographique » pour l’ensemble des services publics.

  • Rendre notre cité accueillante, par son mode de vie, sa démocratie, sa dynamique collective et l’inscrire dans un réseau d’acteurs et de territoires qui coopèrent et s’enrichissent mutuellement.

 

Bonne lecture !

 

Projet municipal 2014-2020

Une méthode pour des projets

 

La démocratie représentative et les outils classiques de participation et d’information des citoyens (enquête publique) ont montré leurs limites. La participation des citoyens aux enquêtes publiques est de plus en plus faible et les réunions de concertation confrontant experts et citoyens ne permettent pas un réel partage et l'expression de tous.

 

Des communes ont expérimenté avec succès d’autres modes de participation publique dont nous nous inspirons librement.

 

Par la proximité entre les habitants et leur cité, la richesse de la vie associative et la pluralité des acteurs, Die est un espace favorable à l’expérimentation d’outils de participation active des citoyens.

 

 

Commissions extra-municipales

Une commission extra-municipale est un espace de dialogue qui permet d’associer les habitants et les élus autour d’un projet d’intérêt général.

 

Nous instituerons des commissions extra-municipales associant à la réflexion les habitants, représentants associatifs, acteurs socio-économiques, élus, institutionnels sur des projets ou des actions d’intérêt général : déplacements, environnement, projets d’urbanisme, vie associative, école, jeunesse.

 

Nous animerons ces commissions et nous nous engageons à respecter le travail et les projets qui y seront élaborés.

 

 

Désignation des membres des commissions extra-municipales.

Les membres de la commission et leurs suppléants seront, soit des habitants tirés au sort, soit désignés par une structure pour la représenter ou encore nommés par le conseil municipal. Les professionnels nécessaires à la réalisation des projets seront associés à la réflexion. L’ensemble des membres est agréé par le conseil municipal.

Les travaux des commissions seront publics afin que les habitants puissent agir et proposer. L’utilisation d’un site internet actif et interactif (voir le paragraphe sur Internet) complétera cette proposition.

 

Un exemple concret : 

Le square Saint-Pierre (devant la cité mixte collège lycée) cumule les enjeux : entrée du centre-ville, esplanade de la cité scolaire, monument du souvenir, arrêt de bus, lieu de passage, accès aux commerces et à l’hôpital.

Nous créerons une commission extra-municipale pour construire ensemble, usagers et professionnels, le projet de rénovation de cet espace.

Cette commission comprendra des représentants des collégiens et lycéens, des associations du souvenir, de l’administration de la cité scolaire, des riverains, des commerces, de l’hôpital, des handicapés, des transporteurs, des élus, un urbaniste ou un architecte.

Cette commission sera le moteur d'actions, d'animation et de mobilisation de la population autour du projet (expositions, débats...)

 

Internet : un outil municipal au service du dialogue avec les citoyens et de la construction des projets.

Une étude récente montre un clivage de plus en plus important entre les pratiques numériques de la population et celles des élus et des collectivités. Internet peut indéniablement être un formidable outil pour rapprocher le citoyen de la vie municipale, que ce soit en termes de services, de partage de réflexions et d’informations.

Nous mettrons en place un site interactif qui soit un véritable outil au service de la population.

 

Die en réseau

Die et le Diois ont une identité forte mais peut-être insuffisamment reconnue. Nous ne voulons pas d’une identité construite dans un schéma classique et binaire Die/ville et extérieur, mais au contraire comme une richesse qui inscrit le Diois en complémentarité avec la ville, la Communauté des communes, le Département, la Région, etc.

En se présentant comme attractif, porteur de solidarité et de qualité de vie, le Diois peut prendre toute sa place avec les autres. Nous voyons le Diois dans un ensemble de territoires et d’acteurs en réseaux, qui s’enrichissent mutuellement.

 

Appel à projets

L’Europe, l’Etat, les Régions et d’autres institutions lancent régulièrement des appels à projets.

Nous entretiendrons une veille sur ces appels à projets afin de faire le lien avec ceux du Diois. Nous entretiendrons des relations régulières avec tous les acteurs institutionnels pour construire en partenariat de manière efficace.

 

Protection intégrée de l'environnement

 

L'environnement naturel, agricole et forestier fait toute notre renommée avec les jardins populaires, la vigne, la biodiversité, les paysages de moyenne montagne à la frontière des Alpes et de la Provence… Il assure diverses fonctions : agricole et économique notamment pour le tourisme, écosystémique pour la qualité de l’eau, de l’air, la biodiversité, le climat et aussi sociale et culturelle.

 

La protection de ce bien commun est au cœur de nos préoccupations et c’est pourquoi nous l’intégrons dans toute l’étendue de nos projets : dans les domaines de l'urbanisme, des travaux et constructions, de l’entretien des espaces verts, de l'éducation, des déplacements, des logements, de l'éclairage public, des économies d’énergie sur les bâtiments publics, etc.

 

Ce faisant, nous tenterons de dépasser les principaux obstacles auxquels sont confrontées l’ensemble des politiques publiques pourtant soumises à une exigence de conditionnalité environnementale : la non application du droit et sa stagnation.

 

Nous veillerons d’abord au respect et à la mise en œuvre du droit de l'environnement dans toute son amplitude dans le champ des compétences communales et anticiperons les réformes à venir telles que l’interdiction des pesticides dans les espaces verts publics ou la mise en place de la RT2020 (bâtiment à énergie positive).

 

Mais l’application des normes ne fait pas tout et nous mobiliserons dans le même temps toute notre énergie pour développer des projets au sein desquels la protection de l’environnement à toute sa place.

 

Ainsi, nous engagerons la commune dans la transition énergétique en commençant par réaliser des économies d’énergies sur les bâtiments et l’éclairage publics avec l’aide notamment du Parc du Vercors. Nous prendrons aussi pour référence la RT2020 (bâtiment à énergie positive) pour la construction ou la rénovation des bâtiments publics pour lesquels nous utiliserons des matériaux écologiques et stockant du carbone. Dans le même temps, nous réaliserons un réseau de chaleur au bois en y associant les services publics présents sur Die afin de partager les investissements importants. Car l’intérêt pour la commune est aussi d’économiser les deniers publics en réduisant les charges de fonctionnement.

 

Par ailleurs, la commune est propriétaire de forêts gérées par l’ONF qui vend actuellement le bois par la mise aux enchères. Nous demanderons à l’ONF de réaliser des contrats d’approvisionnement pour mieux valoriser les bois, soutenir les entreprises locales et diminuer les transports. A cet égard, nous pourrions créer sur Die une offre de formation bois construction passive.

 

Nous réaliserons 6 kilomètres de cheminements doux (vélos et piétons) du centre vers les entrées Est et Ouest de Die. Nous mettrons en place une navette les jours de marché et un transport à la demande quotidien. Cela permettra d’en finir avec les problèmes de stationnements, d’aménager les entrées et les boulevards et de sécuriser les déplacements.

 

Nos espaces verts seront entretenus sans produit phytosanitaire, avec des plantations durables et fournies par une ferme communale. La mise en place de bacs à compost et leur retraitement seront associés à ce projet.

 

Les chantiers engagés sur les réseaux d’eau et d’assainissement seront poursuivis. La commune s’engagera dans les travaux nécessaires pour assurer la continuité écologique sur les cours d’eau et maintenir les canaux d’irrigation des jardins populaires.

 

Le plan local d’urbanisme et l’Aire de valorisation du patrimoine urbain et paysagé seront modifiés pour protéger les ressources stratégiques en eau, les terres agricoles et faire entrer Die dans l’ère de la transition énergétique.

 

Dans tous les cas, la concertation en amont avec les partenaires institutionnels, associatifs et les personnes concernées par un projet sera un principe de conduite pour tous les projets municipaux ayant des conséquences potentielles sur l'environnement au sens le plus large du terme.

 

Nous connaissons l’urgence d’agir pour l’environnement et nous croyons à l’action collective pour avancer concrètement et efficacement. Nous savons que c’est une priorité aussi pour beaucoup de nos partenaires, du Département à l’Europe.

 

 

Services publics

La particularité de Die est de bénéficier du soutien d’un grand nombre de services publics. Ceux-ci permettent aux citoyens Diois de réaliser la plupart des démarches administratives nécessaires dans la vie, d’avoir un accès aux soins de première ligne et aux urgences, de pouvoir accoucher à Die, d’aller et venir en transport en commun ou sur des routes sûres, de bénéficier d’un accompagnement social, de vivre sa scolarité entièrement dans le Diois et de la poursuivre dans certaines spécialités, de recevoir son courrier et son journal, d’aller à la piscine l’été, de faire garder ses enfants, d’aller au cinéma, au théâtre…

Nous voulons faire valoir auprès de nos partenaires institutionnels le principe de l’exception géographique pour l’ensemble de ces services. Ce principe constitutionnel d’égalité de tous devant le service public ouvre droit à une attention particulière des collectivités et de l’Etat.

Actuellement, à l'hôpital, les financements sont conditionnés au nombre d’actes ce qui crée automatiquement un déficit. Une étude nationale est en cours à l’hôpital de Die et dans les centres hospitaliers situés en zone rurale pour déterminer un nouveau mode de financement prenant en compte l’exception géographique. Nous appuyons cette démarche ainsi que toutes les démarches permettant d'améliorer les services publics.

Les services publics ne sont pas des marchandises comme les autres et ils sont nécessaires à la population qui veut vivre et travailler dans le Diois.

C’est pourquoi nous les avons toujours défendus et nous connaissons la nécessité d’être force de proposition pour les améliorer. Nous continuerons à le faire avec persévérance.

 

 

 

 

Nos projets :

 

 

Contexte Budgétaire

Nous mettrons en priorité les projets utiles aux Diois et qui fassent leviers pour la vie associative, économique et touristique.

Nous souhaitons ne pas faire peser les projets sur la fiscalité locale et maintenir un taux d’endettement raisonnable pour la commune.

La capacité d’emprunt de la commune a été bien amputée lors du dernier mandat et les dotations de l’Etat sont annoncées « en berne » pour les trois prochaines années.

Cela nécessite de travailler les projets avec les partenaires très en amont pour s’assurer des aides importantes.

 

Emploi

Il n’y a pas une mesure pour l’emploi mais un ensemble d’actions pour favoriser l’installation d’entrepreneurs, la reprise d’entreprises, la création de nouveaux métiers adaptés au Diois.

 

Dans ce domaine, nous serons à l’écoute des porteurs de projets et des initiatives nouvelles. Nous créerons du lien avec les structures existantes et aideront à la recherche de financements. La Commune a un rôle à jouer et nous travaillerons en partenariat étroit avec la Communauté de Communes qui a la compétence Economie.

 

Les conditions pour maintenir et développer l’emploi sur Die et le Diois sont :

bénéficier de tous les services publics, développer les services à la personne, soutenir une vie associative et culturelle riche, étendre l’offre touristique culturelle et nature, améliorer et valoriser notre cadre de vie, faciliter la mobilité et les liens entre la ville de Die et les autres territoires, apporter la fibre optique dans les entreprises et chez l’habitant.

 

Il nous faut aussi agir directement auprès des entreprises et des chômeurs.

Pour favoriser la création et la reprise d’entreprises nous voulons renforcer l’offre d’accompagnement des entreprises. En effet, il arrive trop souvent que des entreprises déposent le bilan ou se trouvent en difficulté par manque d’expérience et de conseils. L’évolution rapide de la législation, des normes, doit pouvoir être anticipée au sein des entreprises sans pour autant représenter une charge de travail.

La permanence de Pôle Emploi n’existe plus sur Die. Il nous faut la rétablir et coordonner l’ensemble des acteurs qui agissent dans le domaine de la formation et de l’emploi.

 

Développer les filières locales.

A partir des expériences de l’agriculture biologique, des plantes aromatiques d’autres filières peuvent se créer ou se renforcer :

- le bois en développant la transformation locale et son usage dans la construction notamment dans les futurs bâtiments municipaux,

- La construction passive en regroupant localement les savoir-faire,

- les services à domicile en proposant d’intégrer les nouvelles technologies,

- La seconde transformation des produits de l’agriculture (truffe, viande, légume, etc.)

⁃ Le tourisme, qu’il soit nature, culturel ou social représente évidemment un volet important de l’économie locale. Les offices du tourisme, la Communauté de Communes, l’Agence départementale du tourisme sont parmi les acteurs importants avec qui nous travaillerons. Créer des liens entre le site de la commune et ses acteurs, participer aux salons de promotion, chercher les aides pour maintenir et développer les structures d’accueils.

Mutualisons !

Nous encourageons la création des groupements d’employeurs pour répondre à la demande de très petites ou moyennes entreprises qui auraient la possibilité de mutualiser des heures de travail.

 

 

Urbanisme

La ville

Pour une ville attractive, pour qu’il y ait de la vie, il faut de l’activité, des services. C’est pourquoi nous souhaitons soutenir le commerce de proximité en gardant en centre-ville les services publics locaux et la vie associative si riche, et mener des opérations de réhabilitation des logements.

 

Nous ferons des bâtiments Joseph Reynaud, place du Mazel, un projet structurant rassemblant autour d'une nouvelle maison des associations la halte-garderie et d'autres services sociaux.

 

Nous créerons une commission extra-municipale pour ce projet.

 

La mobilité et les déplacements

Raccourcir les distances et libérer de l’espace. Nous sommes interpellés régulièrement sur le manque de places de parking à Die. L’expérience nous montre, à Die comme ailleurs, que plus de parkings génèrent plus de voitures et toujours un manque de places. Nous stopperons donc la multiplication des parkings et mettrons en oeuvre les structures nécessaires pour d’autres modes de déplacement : vélo, piéton, navette ou transport à la demande. Un transfert d'une partie des déplacements automobiles vers d’autres modes de transport permettra de gagner de la place et du temps, d’améliorer le cadre de vie et de rapprocher le centre de la périphérie.

 

Nous proposerons au Département, à la Région, à l’Etat, aux entreprises de réaliser et de coordonner un schéma de déplacement doux sur Die et de le mettre en oeuvre.

Nous réaliserons des pistes cyclables permettant de relier les quartiers, de l'entrée Est à l'entrée Ouest en passant par le centre-ville.

Sur les boulevards et aux abords de l'école, notre priorité sera la sécurisation et le confort des piétons, des enfants, des cycles. 

La construction de garages à vélos couverts et sécurisés peut apporter du confort, notamment à proximité des immeubles ne disposant que de caves ou à la place limitée (couloirs, hall).

 

Investir l’espace public pour tous

Que ce soit dans les quartiers où les besoins en espace de jeux et lieux de rencontres sont importants, ou sur les chemins de promenade et de circulation où les bancs manquent pour se reposer, ou encore en ville, nous voulons créer des aménagements pour réinvestir l’espace public. Nous proposerons aussi un plan d'affichage pour permettre l'expression libre et la publicité des évènements associatifs et culturels.

 

Personnes à mobilité réduite et handicap

Nous sommes tous susceptibles, même si nous ne le souhaitons pas, de vivre une situation de handicap ou de mobilité réduite. Nous ne voulons pas faire d’aménagements pour un cas particulier mais des aménagements pour tous. La loi de 2005 sur l’accessibilité doit être mise en oeuvre dans tous les bâtiments publics. Nous travaillerons avec les partenaires locaux avec qui nous ferons mieux que le simple respect de la loi.

 

La voirie

Des travaux importants de rénovation doivent être entrepris sur la voirie communale.

Chaque chantier sera l’occasion de changer les réseaux d’eau et d’installer les fourreaux en prévision de l’installation de la fibre optique chez l’habitant (projet en cours avec la CCD et Ardèche Drôme Numérique) et d'enterrer les câbles.

En savoir plus

 

L’entrée Ouest.

Toutes les entrées de ville se ressemblent. L’entrée de Die n’échappe pas à la règle. Nous voulons travailler l’entrée sous plusieurs aspects : réaliser un règlement de publicité avec l’ensemble des commerçants, insérer une voie pour les déplacements doux, aménager pour créer une image accueillante et chaleureuse qui mette en valeur notre cadre de vie et notre paysage.

Par ailleurs, nous travaillerons avec la SNCF afin d'améliorer l'accueil et la multimodalité : bus, vélo, covoiturage

 

Plan Local d’Urbanisme (PLU)

A l'occasion de la prochaine révision du PLU, nous souhaitons le rendre plus dynamique contre la spéculation, pour plus de terres agricoles ou forestières utiles (classées actuellement en Zones naturelles). La protection des terres agricoles est aujourd’hui une obligation incontournable.

  

Aire de Valorisation de l’Architecture et du Patrimoine (AVAP).

Nous souhaitons rediscuter ce document avec les Bâtiments de France pour mieux prendre en compte la nécessité de favoriser tous les moyens permettant de réaliser des économies d’énergie : isolation, chauffe-eau solaire, panneaux photovoltaïques, ouvertures de fenêtres.

Des solutions doivent être recherchées afin de concilier efficacité énergétique, lutte contre le réchauffement climatique et mise en valeur du patrimoine.

Afin de moderniser l’image des campagnes, il est possible de travailler avec des matériaux locaux sans pour autant faire de l’architecture « rustique ». Travaillons sur une architecture rurale contemporaine et moderne, adaptée aux enjeux de notre temps.

 

Logements

Il y a une demande de logements non satisfaite sur Die, que ce soit en logement social ou en accession à la propriété.

La ville doit viser la création et la rénovation de logements de qualité, à consommation d’énergie minimum. Notre objectif est d’atteindre les 20% de logements sociaux sur Die.

Nous pensons indispensable de relancer une opération de réhabilitation des logements du centre-ville. Un grand nombre sont insalubres, en mauvais état ou inoccupés. Cet enjeu a un double objectif : améliorer le logement d’une part, dynamiser le centre-ville et les commerces de proximité d’autre part.

 

Quartier Chanqueyras

Depuis plus de vingt ans la municipalité achète des terrains à Chanqueyras. Une Zone d’aménagement concertée a été créée. Le projet est actuellement à l’état d’étude. Nous souhaitons faire évoluer le projet afin qu'il soit plus innovant et prenne en compte :

⁃ La relation avec la ville et les enjeux environnementaux,

⁃ La nécessité de réhabiliter les logements existants à Die et de faire de Chanqueyras une offre complémentaire et non concurrentielle,

⁃ Les besoins d’espaces collectifs et d’aménagements,

⁃ Les demandes de création de logements collectifs privés,

⁃ La proposition du Département de faire une opération de logements collectifs intergénérationnels pour dynamiser la vie sociale, mutualiser les moyens, faciliter l’accès aux services.

 

Energie

Nous proposons de réaliser un réseau de chaleur au bois alimentant l'ensemble des bâtiments publics de Die. Toutefois, aujourd’hui, les aides attribuées à la création de réseaux de chaleur au bois sont conditionnées par la performance des bâtiments alimentés. Afin de bénéficier du maximum d’aides, il faut d’abord isoler les bâtiments municipaux (gymnase, école, mairie, théâtre).

Nous étudierons avec les partenaires concernés la possibilité de mener simultanément les deux projets (isolation et réseau de chaleur).

Pour que ce projet soit viable, nous souhaitons que l’ensemble des collectivités : Communauté des communes, Département, Région et Etat s’engagent.

La filière bois locale peut se développer en s’appuyant sur un réseau de chaleur local. La ressource existe et les acteurs se structurent pour y répondre : propriétaires privés, entrepreneurs, transformateurs et distributeurs.

 

Eclairage public.

Nous voulons repenser l'éclairage public en prenant en compte les enjeux écologiques et économiques tout en préservant la sécurité des citoyens.

Une étude et des débats seront menés sur l’éclairage public : nécessité, gêne et pollution ? 

Quel coût et quel gain pour la collectivité et l'environnement ?

 

Social

La commune est le premier acteur social et interlocuteur privilégié des citoyens.

Nous voulons associer à la réflexion et à l’action sur les enjeux sociaux les services municipaux (Centre communal d'action social -CCAS-, l’accueil de jour), avec tous les partenaires existants sur la ville et dans le Diois : le Département au travers du Centre médico-social (CMS) et du Centre Local d’information et de coordination gérontologique, et Handicap depuis 2013 (CLIC), l’hôpital, les associations d’aide à domicile, les associations de solidarité, les associations de consommateurs et l’ensemble des acteurs agissant dans le champ social. 

L’objectif est d’apporter une prise en charge en amont, rapide, mieux coordonnée et de développer des actions de prévention (santé, endettement, consommation, etc.).

 

Personnes âgées

Un travail de diagnostic, de réflexion et d’action important a été réalisé par le CLIC du Diois avec tous les partenaires locaux. La commune doit s’engager de façon plus volontariste dans un partenariat notamment sur les domaines du logement, de la vie sociale, de l’accessibilité et de la mobilité, de l’aide et des services à domicile.

Dans le futur quartier de Chanqueyras, en accord avec le Département, nous lancerons un projet « coeur de village » intergénérationnel.

 

Prévention

Nous relancerons le Contrat local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD) qui regroupe les acteurs de la prévention, les services de l’Etat, les éducateurs spécialisés, les services de la commune. Le CLSPD permet d’anticiper les problèmes par la coordination des acteurs, l’échange d’informations. Il se réunit autant de fois que nécessaire en fonction du contexte social local. Il permet d’assurer une politique de prévention plus efficace et moins onéreuse pour la tranquillité publique que les outils de contrôle de la population comme des caméras de vidéo surveillance que nous refusons.

 

Famille

Nous voulons revoir l’échelonnage des quotients familiaux pour les services municipaux (restaurant scolaire, école de musique) pour rendre les tarifs plus progressifs et plus justes.

 

Culture

« Et il est indiscutable que la plus haute perfection de la société humaine a toujours correspondu à la plus haute perfection du théâtre ; et que la corruption ou l’extinction du théâtre dans une nation où il a une fois fleuri est une marque de la corruption des moeurs et une extinction des énergies qui soutiennent l’âme de la vie sociale ». Shelley dans « defense of poetry ».

 

Les acteurs culturels, professionnels ou amateurs, ont besoin de visibilité à long terme, d'autonomie, de lieux de création et d’accueil. Nous soutiendrons les structures et les projets existants, par les financements de la commune, la recherche et le renforcement de cofinancements, la mise à disposition de locaux existants ou à construire tels qu’une maison des associations et un hall d’entrée du théâtre.

 

Nous souhaitons soutenir les projets émergents, développer les projets avec les publics éloignés de la culture, favoriser les lieux de médiations et de discussions, inventer et renforcer les échanges de jeunes à l’international.

 

Le soutien au théâtre comme au cinéma sera poursuivi dans les meilleures conditions.

 

Une discussion sera engagée avec la Communauté de communes (CCD) sur la possibilité d’obtenir un soutien plus important pour les équipements et projets culturels structurants pour le Diois

Nous voulons renforcer la coopération dans ce domaine sans pour autant transférer la compétence culture à la CCD.

 

Patrimoine

Les remparts de Die

Le tourisme peut continuer de faire vivre Die si nous diversifions l’offre notamment culturelle.

Deux études ambitieuses ont été présentées en conseil municipal. Environ 9 millions d’euros pour le musée et 15 millions d’euros pour la rénovation des remparts, soit un total de 24 millions d’euros.

 

Nous réunirons l’ensemble des partenaires potentiels et les associations locales pour réaliser un montage financier acceptable pour le budget de la commune de Die. Ce projet qui s’inscrit dans le long terme devra requérir l’unanimité du conseil municipal et l’approbation des Diois

 

Le musée

Dans l’immédiat, le musée doit pouvoir vivre et assurer plus d’heures d’ouverture à tous les publics. Nous souhaitons renforcer les partenariats avec l’Education Nationale.

 

Sport

L’offre sportive à Die est très représentée, de nombreuses associations sportives proposent aux Dioise et Diois la pratique de leurs sports favoris. Les bénévoles de ces clubs œuvrent toute l’année pour accueillir les sportifs au seing de leur association. Aussi pour accompagner les clubs nous étudierons la possibilité de créer un office des sports à Die.

 

Cet office ne pourra voir le jour qu’avec les intervenants du sport, dans la concertation. Une commission extra municipale ou tous ensembles nous construirons un outil destiné à améliorer le quotidien des dirigeants et des sportifs. La formation des bénévoles, des éducateur est nécessaire au bon fonctionnement des clubs, la formation pourrait être réalisée au seing de l’office des sports. Des financements seront recherchés pour permettre un bon fonctionnement de l’office des sports. Nous prendrons contact avec des municipalités ayant engagé cette réflexion pour que leurs expériences nous servent. L’office devra permettre de mutualiser les moyens :

 

- Humains

 

- Administratifs

 

- Techniques

 

- Financiers

 

 

 

Cette réflexion sera également mené en parallèle avec la possibilité de créer une maison des associations, toujours dans la même optique que mène la liste que nous conduisons en associant tous les acteurs du diois.

 

La commune mets à disposition des infrastructures afin que les Dioises et Diois s’accomplissent dans le sport, une réflexion sera menée sur l’amélioration des ces bâtiments pour les rendre moins énergivore, plus accueillant tous en maitrisant le budget communal, nous ne ferons pas d’investissement inutile.

 

 

 

Le diois à la chance d’être un territoire exceptionnel pour la pratique des sports de plein air, nous mènerons une réflexion pour développé ces activités (cyclotourisme, vvt, marche, escalade, ect…). La aussi tous les partenaires (sportifs, tourisme, professionnel) seront associer à la réflexion pour le développement de notre régions.

 

Nous souhaitons créer un lieu dédié aux sports de plein air et au cirque notamment pour la pratique en période hivernale. Ce lieu pourrait aussi participer à la promotion d’une offre de loisir destinée aux touristes. Il pourrait voir le jour avec la création d’un partenariat public/privé avec les fédérations de sports concernées. D'autres acteurs privés souhaitent être associés à ce projet (par exemple salle de musculation...)

 

 

A la rentré 2013-2014 la nouvelle municipalité devra organiser la reforme des rythmes scolaires à l’école primaire et maternelle. Dés notre élections nous nous mettrons au travail afin d’organiser dans la concertation (école, parent d’élève, association sportives et culturelles) sa mise en place.

 

La liste une gauche citoyenne pour Die mettra tout en œuvre pour réussir cette reforme avec les Dioise et les Diois.

 

 

 

 

 

Education

L'éducation est une des priorités que doit se donner une société. Cette exigence doit être partagée par tous les acteurs : parents, enseignants et la commune qui doit mettre en oeuvre le maximum de moyens pour favoriser la réussite de tous les élèves et réduire les inégalités

 

Dans ce but, nous mettrons en oeuvre un projet éducatif local basé sur :

- La rénovation et l'extension de la Halte-garderie avec la Communauté de Communes, que nous maintiendrons au centre-ville. 

- Une attention constante pour le maintien ou l'ouverture de classes tant pour l'école Primaire que pour le Secondaire.

- un accompagnement accru des familles dans l'aide éducative, avec, par exemple, un renforcement de l'aide aux devoirs ou d'autres activités périscolaires.

- Une mise en place des rythmes scolaires dans l'intérêt des enfants comme des personnels concernés en veillant au professionnalisme des intervenants.

- Une cantine scolaire ouverte à tous qui soit aussi un lieu privilégié pour l'initiation au goût, à la santé et à la protection de l'environnement.

- une réflexion sur l’aménagement des abords des écoles en prenant en compte la nécessité d’avoir des espaces pour les temps périscolaires, l’accès, en lien avec nos propositions sur les déplacements, la sécurisation des passages sur les boulevards.

 

Compost et espaces verts

Le volume et le coût de retraitement des matières compostables qui partent dans nos sacs d’ordures ménagères sont importants. Nous proposons de multiplier les points de récolte du compost et de le valoriser localement.

Nous étudierons la possibilité de l’utiliser dans une serre horticole communale dont la production serait destinée aux espaces verts de la ville.

Nous éliminerons l’utilisation de produits phytosanitaires, notamment en favorisant l’utilisation de plantes adaptées à notre région.

 

 

Services publics municipaux

 

Eau et assainissement

Nous continuerons les travaux d’amélioration des conduites d’eau potable et des réseaux d’assainissement. La ville s’est engagée auprès de la Commission locale de l’eau à atteindre un rendement de 70 % de son réseau.

 

Des travaux importants doivent être engagés sur la Meyrosse : sécurisation des berges et continuité écologique. Nous travaillerons avec les partenaires en amont afin de préserver les canaux des jardins et financer ces projets.

 

 

Micro-centrale de Romeyer

La commune, en partenariat avec la commune de Romeyer, a créé une micro-centrale électrique sur la conduite d'eau principale de la Ville de Die.

Ses revenus iront en priorité à l’entretien de cette micro-centrale et une fois l’investissement remboursé, vers les budgets eau et assainissement.

 

 

Camping

Le camping municipal est un outil important au service du développement local. Ses recettes permettent de reverser un revenu au budget principal de la Ville : entre 100 000 et 150 000 euros par an. Une partie des recettes doit être réinvestie dans le camping, pour maintenir un niveau et une qualité de service attractif.

 

 

Die, Drome, Dauphiné, Rhone Alpes, elections municipales, 2014, gauche
Nous remercions les 926 électeurs qui ont voté pour nous ce 30 mars".
pourdienaturellement, élections, municipales, 2014, Die

A propos des votes au Conseil municipal

Ma grand mère disait: la critique est facile, l'art est plus difficile.

 

Flèche haut Flèche bas