Protection intégrée de l’environnement

 

 

L'environnement naturel, agricole et forestier fait toute notre renommée avec les jardins populaires, la vigne, la biodiversité, les paysages de moyenne montagne à la frontière des Alpes et de la Provence… Il assure diverses fonctions : agricole et économique notamment pour le tourisme, écosystémique pour la qualité de l’eau, de l’air, la biodiversité, le climat et aussi sociale et culturelle.

 

La protection de ce bien commun est au cœur de nos préoccupations et c’est pourquoi nous l’intégrons dans toute l’étendue de nos projets : dans les domaines de l'urbanisme, des travaux et constructions, de l’entretien des espaces verts, de l'éducation, des déplacements, des logements, de l'éclairage public, des économies d’énergie sur les bâtiments publics, etc.

 

Ce faisant, nous tenterons de dépasser les principaux obstacles auxquels sont confrontées l’ensemble des politiques publiques pourtant soumises à une exigence de conditionnalité environnementale : la non application du droit et sa stagnation.

 

Nous veillerons d’abord au respect et à la mise en œuvre du droit de l'environnement dans toute son amplitude dans le champ des compétences communales et anticiperons les réformes à venir telles que l’interdiction des pesticides dans les espaces verts publics ou la mise en place de la réglementation thermique (RT2020).

 

Mais l’application des normes ne fait pas tout et nous mobiliserons dans le même temps toute notre énergie pour développer des projets au sein desquels la protection de l’environnement à toute sa place.

 

Ainsi, nous engagerons la commune dans la transition énergétique en commençant par réaliser des économies d’énergies sur les bâtiments et l’éclairage publics avec l’aide notamment du Parc du Vercors. Nous prendrons aussi pour référence la RT2020 (bâtiment à énergie positive) pour la construction ou la rénovation des bâtiments publics pour lesquels nous utiliserons des matériaux écologiques et stockant du carbone. Dans le même temps, nous réaliserons un réseau de chaleur au bois en y associant les services publics présents sur Die afin de partager les investissements importants. Car l’intérêt pour la commune est aussi d’économiser les deniers publics en réduisant les charges de fonctionnement.

 

Par ailleurs, la commune est propriétaire de forêts gérées par l’ONF qui vend actuellement le bois par la mise aux enchères. Nous demanderons à l’ONF de réaliser des contrats d’approvisionnement pour mieux valoriser les bois, soutenir les entreprises locales et diminuer les transports. A cet égard, nous pourrions créer sur Die une offre de formation bois construction passive.

 

Nous réaliserons 6 kilomètres de cheminements doux (vélos et piétons) du centre vers les entrées Est et Ouest de Die. Nous mettrons en place une navette les jours de marché et un transport à la demande quotidien. Cela permettra de limiter les problèmes de stationnements, d’aménager les entrées et les boulevards et de sécuriser les déplacements.

 

Nos espaces verts seront entretenus sans produit phytosanitaire, avec des plantations durables et fournies par une ferme communale. La mise en place de bacs à compost et leur retraitement seront associés à ce projet.

 

Les chantiers engagés sur les réseaux d’eau et d’assainissement seront poursuivis. La commune s’engagera dans les travaux nécessaires pour assurer la continuité écologique sur les cours d’eau et maintenir les canaux d’irrigation des jardins populaires.

 

Le plan local d’urbanisme et l’Aire de valorisation du patrimoine urbain et paysagé seront modifiés pour protéger les ressources stratégiques en eau, les terres agricoles et faire entrer Die dans l’ère de la transition énergétique.

 

Dans tous les cas, la concertation en amont avec les partenaires institutionnels, associatifs et les personnes concernées par un projet sera un principe de conduite pour tous les projets municipaux ayant des conséquences potentielles sur l'environnement au sens le plus large du terme.

 

Nous connaissons l’urgence d’agir pour l’environnement et nous croyons à l’action collective pour avancer concrètement et efficacement. Nous savons que c’est une priorité aussi pour beaucoup de nos partenaires, du Département à l’Europe.

 

 

Die, Drôme, Dauphiné, Rhone Alpes, elections municipales, 2014, gauche, Saou, forêt
Forêt de Saou, Espace Naturel Sensible du Département de la Drôme

Écrire commentaire

Commentaires : 0
Die, Drome, Dauphiné, Rhone Alpes, elections municipales, 2014, gauche
Nous remercions les 926 électeurs qui ont voté pour nous ce 30 mars".
pourdienaturellement, élections, municipales, 2014, Die

A propos des votes au Conseil municipal

Ma grand mère disait: la critique est facile, l'art est plus difficile.

 

Flèche haut Flèche bas