Les priorités : le social et l’emploi.

La situation économique actuelle en mettant en difficulté les entreprises, touche un grand nombre de nos concitoyens. Certes, tous les échelons se mobilisent pour enrayer cette crise. Cependant, l’échelon communal, par sa proximité, son autonomie, sa capacité à coopérer, est celui d’où peuvent émerger des solutions concrètes.

 

Pour le social, la commune reste le premier interlocuteur des citoyens, de la petite enfance au plus grand âge. Nous souhaitons renforcer la coopération avec tous les partenaires, afin que la réponse soit plus rapide, de meilleure qualité et que le citoyen s’oriente efficacement dans les dispositifs existants. La mise en réseau et la coopération permettront de proposer des actions d’information et de prévention (santé, endettement, précarité, aides), enfin de construire des projets à long terme. Les quotients familiaux des tarifs municipaux devront être rééchelonnés pour être plus proches de la réalité et plus justes.

 

Pour mieux répondre aux besoins générés par le vieillissement de la population, nous avons à travailler avec le Département et la Communauté des communes du Diois. Pour les personnes âgées, l’expertise locale existe ; les acteurs sont déjà nombreux et actifs. En mutualisant la réflexion et les moyens nous pouvons renforcer l’efficacité des actions déjà engagées.

L’accès aux soins pour tous est évidemment un objectif majeur. Nous avons besoin de la présence de services publics stables et forts dans ce domaine. C’est pourquoi nous les avons toujours défendus et nous continuerons à le faire.

 

Concernant la tranquillité publique, nous voulons relancer le contrat local de sécurité et de prévention de la délinquance supprimée par le maire sortant. La prévention est la politique la plus efficace et la moins onéreuse.

Mise en réseau des partenaires, des expériences, ouverture d’esprit et volonté de coopération, renforcement des services publics, telle est la méthode que nous proposons pour développer l’action sociale.

 

Pour l’emploi, nous travaillerons dans cette même perspective de mise en réseau, de partage d’expériences et d’écoute de tous les acteurs. La campagne n’est plus un sanctuaire isolé. Les moyens de circulation et de communication existent et se perfectionnent sans cesse. La fibre optique est là, elle arrivera bientôt dans nos maisons. Le Diois s’ouvre sur le monde. Il doit devenir un espace propice à la création d’emplois nouveaux, originaux, associés à une qualité de vie qu’on nous envie. Beaucoup d’entreprises locales sont attachées au Diois et participent à la vie sociale. Nous travaillerons à mutualiser les moyens et identifier les savoir-faire, les filières à développer en zone rurale. Nous développerons les conseils techniques et administratifs afin de faciliter la gestion des petites entreprises.

 

Enfin, la préservation de l’environnement, les services publics et la vie associative constituent la base indispensable au maintien et à la création d’emplois.

L’ensemble de nos propositions sont présentées sur le site

« unegauchecitoyennepourdie.jimdo.com »

 

Philippe LEEUWENBERG

Ghislaine RIBARD

Pierre Louis GAUTHIER

 

UNE GAUCHE CITOYENNE POUR DIE

Publié le 21 janvier 2014

 

Die, Drome, Dauphiné, Rhone Alpes, elections municipales, 2014, gauche
Nous remercions les 926 électeurs qui ont voté pour nous ce 30 mars".
pourdienaturellement, élections, municipales, 2014, Die

A propos des votes au Conseil municipal

Ma grand mère disait: la critique est facile, l'art est plus difficile.

 

Flèche haut Flèche bas