Une campagne sincère

Partis tôt dans la campagne, nous avons écrit et présenté nos propositions dans les journaux, sur notre site, sur les marchés, en réunion publique. Nous répondons aux différentes sollicitations d’habitants, d’associations ou de collectifs.

Nous apportons ici quelques réflexions générales sur la façon dont nous avons élaboré notre projet.

Nous n’avons pas valorisé des compétences qui ne nous appartiennent pas. En effet, c’est bien le Département qui gère la médiathèque, les voiries départementales, soutient la section cirque du collège, c’est le conseil d’administration du service départemental d’incendie et de secours (SDIS) qui donne les moyens aux sapeurs-pompiers, c’est l’Etat qui définit les missions de la gendarmerie, qui décrète les débits réservés des cours d’eau.

Nous ne faisons pas croire que nous créerons des actions déjà engagées par le conseil municipal ou la communauté des communes : Contrat local de santé, protection des sources d’eau, résorption des fuites, fibre optique chez l’habitant, actions pour les aînés... Nous respectons le travail de nos partenaires pour garantir des collaborations futures efficaces, dans lesquelles les intérêts de Die seront aussi respectés.

Nous avons choisi de prendre en compte l’existant, d’analyser le budget communal et communautaire, de regrouper les demandes et les besoins que nous entendons de la part de la population, d’aller à la rencontre des acteurs de la vie Dioise ; de nous renseigner sur les politiques et les objectifs du Département, de la Région, de l’Etat, de l’Europe et de tous les organismes susceptibles de nous aider. C’est ainsi que, sans démagogie, nous construisons un projet ambitieux et que nous sommes force de propositions.

Face à un certain désaveu du politique et à l’inefficacité d’un mode de gestion classique, nous avons choisi de ne pas nous résigner dans « l’apolitisme ». Nous envisageons une autre façon de gérer la commune, sans dogmatisme et avec des outils existants à animer: les commissions extra-municipales, le débat public, le partage des rôles avec plus d’élus délégués et référents, selon les projets et les actions à mener tout au long du prochain mandat. Nous voulons redonner au politique ses lettres de noblesse, c’est pourquoi nous assumons pleinement notre affichage à gauche et le soutien de partis politiques.

Nos élus sortants ont porté des propositions et suivi les dossiers au conseil municipal, à la communauté des communes, au conseil de surveillance de l’hôpital. Notre tête de liste, Philippe Leeuwenberg, conseiller général, connaît les dossiers départementaux, et soutient déjà, les projets Diois, les zones rurales et de montagne.

N’hésitez pas à consulter notre site « Une gauche citoyenne pour Die » et venez nombreux au prochain meeting vendredi 14 mars à 18h à la salle polyvalente de Die, en présence de Didier Guillaume, président du conseil général et vice-président du Sénat. La soirée se terminera autour d’un buffet.

Nous irons également à votre rencontre: Samedi 8 mars : 14h aux résidences Cocause, 15h30 au quartier de Plas, 17h devant le collège. Samedi 15 mars : 14h à Chanqueyras, 15h30 à Pluviane, 17h place St Marcel.

Philippe Leeuwenberg, Tête de liste

Ghislaine Ribard.

 

Die, Drome, Dauphiné, Rhone Alpes, elections municipales, 2014, gauche
Nous remercions les 926 électeurs qui ont voté pour nous ce 30 mars".
pourdienaturellement, élections, municipales, 2014, Die

A propos des votes au Conseil municipal

Ma grand mère disait: la critique est facile, l'art est plus difficile.

 

Flèche haut Flèche bas